Le Médicament comme Objet Social

Conférence de Sylvie Fortin le 20 mars 2018

Chères et chers collègues,

C'est avec grand plaisir que nous vous invitons à la prochaine Conférence du MÉOS, qui sera présentée par Sylvie Fortin, Professeure titulaire au Département d'anthropologie, Université de Montréal.

Date: le 20 mars 2018 
Heure: 15h00 - 16h30
Local: 3212 (Pavillon Jean-Coutu)

* entrée libre *

Vous trouverez le plan du pavillon Jean-Coutu ici.

En espérant vous y voir en grand nombre!

Très cordialement,
Caroline Robitaille, coordonnatrice MÉOS



Quand s’arrête-t-on? La prise de décision lors de maladies graves en hémato-oncologie pédiatrique

À l’unité de greffe d’un service d’hématologie-oncologie pédiatrique à Montréal, la vie et la mort se côtoient de près, engageant avec elles des réflexions sur la prise de décision lors de pronostics sombres et les enjeux et défis qui en découlent. Les avancées en médecine et plus particulièrement en immunologie, en génomique et en thérapie cellulaire offrent désormais un large éventail de possibles thérapeutiques. « On ne meurt plus », affirment de nombreux cliniciens. En même temps, ils posent la question : « Où s’arrête-t-on? », « Quand s’arrête-t-on? » et en aval, « Comment vit-on, meurt-on avec ces grandes maladies? ». Dans le cadre de cette présentation et à partir d’une récente recherche ethnographique (exploratoire), je discuterai de la prise de décision lors de maladies graves à partir de trois points de mire : les possibles thérapeutiques en tant qu’acteurs dans cette prise de décision, le rôle moral du médecin à l’ère de partenariat – soignant – patient – famille (en milieu pédiatrique) et, le nécessaire renouveau des soins palliatifs dans un contexte où la frontière entre le curatif et le palliatif s’estompe. En guise de conclusion, j’aimerais interroger les défis éthiques d’une médecine de pointe, notamment la question de l’allocation des ressources dans un contexte de soins publics.


Suivez-nous / Follow us

Syndicate content