Le Médicament comme Objet Social

Conférence scientifique du MÉOS

INFORMATIONS GÉNÉRALES

Les conférences scientifiques du MÉOS ont habituellement lieu au local 3212 du pavillon Jean-Coutu de la Faculté de Pharmacie, à l'Université de Montréal. Elles se déroulent généralement de 15h00 à 16h30.
Plan du Campus
L’adresse civique du pavillon Jean-Coutu est la suivante : 2940 Chemin de la Polytechnique. Par Métro, vous sortez à la station Université de Montréal et vous montez les escaliers roulants qui vous conduisent jusqu’en haut de la colline (là où se situe le pavillon principal de l’Université de Montréal). Lorsque vous arrivez en haut, sur le chemin de la rampe, dirigez-vous vers l’ouest et montez jusqu’au pavillon Jean-Coutu. Vous pouvez le faire de l’extérieur ou de l’intérieur. Il faut prévoir de 10 à 15 minutes à partir de la sortie du métro. Vous pouvez également vous y rendre en voiture, mais il vous faudra alors payer un stationnement.

Si vous avez besoin de directives plus précises, ou pour toute information supplémentaire, n’hésitez pas à contacter Philippe Marchand (soutien à la coordination du MÉOS) via son adresse courriel.


Conférence de Sylvie Fortin le 20 mars 2018

Chères et chers collègues,

C'est avec grand plaisir que nous vous invitons à la prochaine Conférence du MÉOS, qui sera présentée par Sylvie Fortin, Professeure titulaire au Département d'anthropologie, Université de Montréal.

Date: le 20 mars 2018 
Heure: 15h00 - 16h30
Local: 3212 (Pavillon Jean-Coutu)

* entrée libre *

Vous trouverez le plan du pavillon Jean-Coutu ici.

En espérant vous y voir en grand nombre!

Très cordialement,
Caroline Robitaille, coordonnatrice MÉOS



Quand s’arrête-t-on? La prise de décision lors de maladies graves en hémato-oncologie pédiatrique

À l’unité de greffe d’un service d’hématologie-oncologie pédiatrique à Montréal, la vie et la mort se côtoient de près, engageant avec elles des réflexions sur la prise de décision lors de pronostics sombres et les enjeux et défis qui en découlent. Les avancées en médecine et plus particulièrement en immunologie, en génomique et en thérapie cellulaire offrent désormais un large éventail de possibles thérapeutiques. « On ne meurt plus », affirment de nombreux cliniciens. En même temps, ils posent la question : « Où s’arrête-t-on? », « Quand s’arrête-t-on? » et en aval, « Comment vit-on, meurt-on avec ces grandes maladies? ». Dans le cadre de cette présentation et à partir d’une récente recherche ethnographique (exploratoire), je discuterai de la prise de décision lors de maladies graves à partir de trois points de mire : les possibles thérapeutiques en tant qu’acteurs dans cette prise de décision, le rôle moral du médecin à l’ère de partenariat – soignant – patient – famille (en milieu pédiatrique) et, le nécessaire renouveau des soins palliatifs dans un contexte où la frontière entre le curatif et le palliatif s’estompe. En guise de conclusion, j’aimerais interroger les défis éthiques d’une médecine de pointe, notamment la question de l’allocation des ressources dans un contexte de soins publics.


Conférence de Jocelyne St-Arnaud le 6 décembre 2017

C'est avec grand plaisir que nous vous invitons à la prochaine Conférence scientifique du MEOS, qui sera présentée par Jocelyne St-Arnaud.

Date: 6 décembre 2017
Heure: 15h à 16h30
Lieu: local 3212, Faculté de pharmacie, Université de Montréal

** entrée libre **

Vous trouverez le plan du pavillon Jean-Coutu ici.

Au plaisir de vous y retrouver en grand nombre!

La Loi 2 sur les soins de fins de vie et les enjeux éthiques liés à son application
Jocelyne Saint-Arnaud, Ph.D. (phi)

Professeure associée, Faculté des sciences infirmières et

Département de médecine sociale et préventive, École de santé publique

Université de Montréal
 
D’abord sera défini le contexte de l’adoption de la Loi québécoise sur les soins de fin de vie. Puis les éléments constitutifs de la loi seront définis : soins palliatifs, directives médicales anticipées (DMA) et aide médicale à mourir (AMM), et les enjeux éthiques soulevés par l’application de la loi seront présentés et analysés à partir d’une approche par principes. Enfin, la question d’un élargissement possible de la loi, quant au contenu des DMA et aux critères d’accès à l’AMM, constituera une invitation à la discussion.

Journée scientifique du MEOS le 7 juin 2017

Nous sommes fiers de vous inviter à la prochaine Journée scientifique du MEOS: "Le médicament et ses frontières: Entre anticipation et limites corporelles"

Date: 7 juin 2017
Heure: 9h à 17h
Lieu: Salle 6420 au 3744 Jean-Brillant

Le programme est disponible ici.

RSVP au pierre-marie.david@umontreal.ca

Au plaisir de vous y retrouver!

Conférence de Rose-Anna Foley le 21 avril 2017

C'est avec grand plaisir que nous vous invitons à la prochaine Conférence du MEOS, présentée par Rose-Anna Foley, anthropologue et professeure associée, Haute École de Santé Vaud, Lausanne, Suisse:
"Usages sociaux de la morphine et de la chimiothérapie : des médicaments révélant des approches contradictoires face à la fin de vie"

Date: le 21 avril 2017

Heure: 11h30

Lieu: Local S1-125, Pavillon Jean-Coutu, Université de Montréal
Un plan du campus est disponible ici.

** entrée libre **

Résumé:
Cette conférence met en relief deux expériences de recherches, l’une sur les usages sociaux de la morphine, l’autre sur la chimiothérapie orale et palliative. Chacune à leur manière montre que, dans
le contexte de la fin de vie, les médicaments sont des points de repère face au temps qui reste. Ceux-ci permettent aux patient-e-s de jauger la gravité de leur situation, de garder de l’espoir ou au
contraire de se préparer à la mort. De manière plus générale, ces études mettent au jour des approches médicales qui divergent sur plusieurs points : alors que les soins palliatifs souhaitent
intervenir de plus en plus tôt dans les trajectoires en prônant l’acceptation de la fin de vie, l’oncologie intervient de plus en plus tard avec la poursuite de ses traitements de pointe jusqu’à peu avant le
décès. Les patient-e-s peuvent alors recevoir des injonctions contradictoires telles qu’arrêter les traitements anticancéreux pour se concentrer sur la préparation à la mort ou, au contraire, être encouragés à poursuivre de tels traitements considérés comme une chance qui ne se refuse pas.

Au plaisir de vous y voir en grand nombre!

Conférence de Philippe Le Moigne le 16 mai 2016

C'est avec grand plaisir que nous vous invitons à la conférence de Philippe Le Moigne, chercheur sociologue, INSERM Centre de Recherche, Médecine, Sciences, Santé mentale, Société (Cermes3), France.

Titre: Des médicaments psychotropes et du malheur féminin. Sociologie des tentatives de suicide dans la force de l’âge

Résumé:
L’écart qui sépare les principes de la psychopharmacologie de l’usage des médicaments n’est plus à démontrer. Il reste toutefois que l’emploi des médicaments psychotropes dans les tentatives de suicide n’a pas encore été suffisamment étudié par les sciences sociales. Or les intoxications volontaires sont présentes dans près de 75% de actes suicidaires de ce type. Comme pour la consommation des médicaments psychotropes en général, la population féminine est ici surreprésentée, qu’il y soit question d’adolescentes ou de femmes dans la force de l’âge. Les tentatives de suicide appellent à ce titre plusieurs interrogations : celles relatives au rapport des médicaments avec le genre, d’une part, celles du passage d’un usage thérapeutique à un usage mortifère des produits, d’autre part. Le propos de cette communication est de tenter d’offrir une lecture des raisons et des mécanismes qui conduisent certaines de ces femmes à utiliser le médicament comme ultime recours face à leur impossibilité à vivre. L’idée générale en est que cette situation extrême survient lorsque ces femmes ne sont plus en mesure de démontrer leur « qualité d’individu ».

Date: 16 mai 2016
Heure: 11h30
Lieu: S1-125 (pavillon Jean-Coutu)

*entrée libre*

Vous trouverez le plan du pavillon Jean-Coutu ici.

Au plaisir de vous y voir en grand nombre!

Amélioration des performances intellectuelles ou physiques à l'aide de substances: portrait et enjeux

Conférence de Jean-Sébastien Fallu
Date: le 11 mars 2016

Heure: 11h30 - 13h
Lieu: salle S1-139, Pavillon Jean-Coutu, Université de Montréal

*ENTRÉE LIBRE*

Nous avons le plaisir de vous annoncer la conférence de Jean-Sébastien Fallu intitulée: "Amélioration des performances intellectuelles ou physiques à l'aide de substances: portrait et enjeux".

Résumé:
« La conférence présentera quelques substances utilisées pour améliorer les performances intellectuelles ou physiques. Des données de prévalence d’usage ainsi que les facteurs associés et les motifs d’usage des amphétamines en particulier, identifiés par une recension des écrits et des groupes-sonde réalisés auprès de jeunes consommateurs, seront présentés. La frontière poreuse entre l’usage thérapeutique dans un contexte médical et l’usage récréatif à des fins d’automédication sera aussi soulignée. Pour terminer, les enjeux sociaux et éthiques seront discutés. »

Jean-Sébastien Fallu a obtenu sa maîtrise et son doctorat en psychologie à l’Université de Montréal. Il a par la suite effectué un stage postdoctoral au Centre de Toxicomanie et de santé mentale, affilié à l’Université de Toronto. Il est professeur à l’École de psychoéducation de l’Université de Montréal depuis 2005 et directeur de la revue Drogues, santé et société. Ses intérêts de recherche portent notamment sur l’étiologie et la prévention de la consommation problématique de substances chez les adolescents et il intervient fréquemment dans les médias sur ces sujets. Président-fondateur de l'organisme GRIP Montréal, cette réalisation lui a valu d'être le lauréat du prix Forces Avenir 2002, dans la catégorie Société, communication et éducation.

Vous trouverez le plan du pavillon Jean-Coutu ici

Le rôle du savoir expérientiel des usagers de santé mentale dans la formation des professionnels

Date: 
Monday, April 27, 2015 - 15:00 - 18:00

Par Octavio Domont de Serpa Jr., Professeur à l'Institut de psychiatrie, Université Fédérale de Rio de Janeiro
Local 4212, faculté de pharmacie, pavillon Jean Coutu, Université de Montréal

Le 27 avril 2015 se tiendra la conférence scientifique du Méos portant sur "Le rôle du savoir expérientiel des usagers de santé mentale dans la formation des professionnels."

Les antipsychotiques et les troubles de l'humeur

Date: 
Monday, April 13, 2015 - 15:00 - 17:30

Par Daniel Levesque, Professeur à la faculté de pharmacie, Université de Montréal
Local 4212, faculté de pharmacie, pavillon Jean Coutu, Université de Montréal

Le 13 avril 2015 se tiendra la conférence scientifique du Méos portant sur «Les antipsychotiques et les troubles de l'humeur»

Suivez-nous / Follow us

Syndicate content