Le Médicament comme Objet Social

Chercheurs en formations post-doctorale


Loes Knaapen

Larissa Kojoué

Fany Guis

Sophie Lavigne
Méditation et médicament: une ethnographie de la transformation du corps et de l’esprit.
Équipe de Recherche sur le Médicament comme Objet Social (MÉOS), Faculté de Pharmacie, Université de Montréal – Montréal, Canada
Dirigé par : Annette Leibing, Faculté des sciences infirmières, Université de Montréal
Bourses MÉOS - 2010-2011

Description du projet : À travers cette recherche, je m’intéresse à la pratique de la méditation en tant que méthode de traitement complémentaire ou alternative à la prise de médicaments. La littérature produite à ce sujet par des neuroscientifiques tels que Richard Davidson, Tania Singer, Paul Ekman en collaboration avec Mind and Life Institute, l’Université du Wisconsin-Madison, l’Université de San Francisco, l’Université Berkeley, et l’Université d’Harvard, donne à penser que la méditation ouvre une voie très stimulante dans le traitement du corps et de l’esprit. L’expérimentation quotidienne de la pratique de la méditation me permettra de développer un outil de mesure à la première personne. Outil, qui à l’heure actuelle, n’est pas encore tout à fait élaboré (S.L. Smalley, D. Winston : 2010) puisque l’auto-observation tend à être subjective. Les méthodes d’observation et de description à la première personne serviraient à faire des corrélations avec des examens de nature plutôt médicale sur la santé afin de voir si la pratique de la méditation pourrait devenir un complément, ou même dans certain cas, un remplaçant efficace aux médicaments pour certain problème de santé.
 
Lloyd, Stéphanie.

La timidité honteuse : le rôle de la culture dans la visibilité du trouble d'anxiété sociale en France et au Canada.
Équipe de recherche sur le médicament comme objet social et culturel (MEOS), UdeM
Centre de Recherche Psychotropes, Santé Mentale, Société (CESAMES), CNRS (UMR 8136), Inserm (U 611), Université Paris Descartes, France
Dirigée par Johanne Collin et Alain Ehrenberg
Financement : Fonds québécois de la recherche sur la société et la culture (FQRSC); Analyse et Évaluation des Interventions en Santé (ANEIS)
2007-2009

Description du projet : Quel niveau de performance sociale est acceptable dans des sociétés du 21ème siècle? Ma recherche sur la phobie sociale, ou les troubles d’anxiété sociale, essaie d'expliquer pourquoi le comportement timide et introverti est devenu inacceptable. Tandis que les tendances dans la recherche psychiatrique et le traitement psycho-pharmacologique ont contribué à la visibilité croissante du désordre, les idéaux culturelle jouent également un rôle dans le mouvement vers la désignation de la timidité comme un trait pathologique.
 

Moutaud, Baptiste
Enjeux sociologiques et anthropologiques de l’utilisation de technologies de neuromodulation dans le
traitement de troubles psychiatriques. Une comparaison France-Canada.

Équipe de Recherche le Médicament comme Objet Social (MÉOS), Université de Montréal

Dirigé par : Johanne Collin, Université de Montréal
Bourses MÉOS
Année de dépôt : 2011

Description du projet: La stimulation cérébrale profonde (SCP) et la stimulation du nerf vague (VNS) sont deux technologies neurochirurgicales utilisées depuis le tournant des années 2000 pour le traitement symptomatique de malades souffrant de troubles psychiatriques (tels que la dépression ou le trouble obsessionnel compulsif) dans des formes résistantes à tous les traitements conventionnels. Aujourd’hui, ces technologies médicales se développent aux frontières de  plusieurs mondes des neurosciences (la recherche et la clinique, entre neurologie, psychiatrie et neurochirurgie) et sont devenues des enjeux majeurs du domaine. Elles réinterrogent les relations entre esprit, comportements, émotions et  fonctionnement cérébral et posent en termes pratiques la question des rapports complexes entre différentes conceptions des troubles psychiatriques mais aussi de l’individu. Ce n’est pas seulement le statut anthropologique des patients  souffrant de troubles psychiatriques ou la définition des troubles qui soutiennent ces pratiques qui doivent alors être éclaircis, mais aussi les processus de diffusion et de régulation de ces technologies thérapeutiques biomédicales, ou encore les rapports entre pratiques et savoirs de la psychiatrie et des neurosciences - entre biomédecine et prise en charge clinique - que ces applications interrogent de manière empirique.

 
Moreau, Nicolas

Dopage social et dopage sportif : différences et similitudes.
Laboratoire de sociologie de l'activité physique et du sport, Départment de Kinésiologie, Université de Montréal.
Dirigé par Suzanne Laberge
Avril 2008-Avril 2010
Bourse d'excellence du FQRSC

Description du projet: Les mondes social et sportif sont intimement liés sur le plan des valeurs et des normes. Néanmoins, il demeure un point de divergence fondamental: l'usage de médicaments. Dans un cas, tout est permis (ou presque) sur le plan médicamenteux pour pouvoir répondre aux exigences sociales. Dans l'autre, pour les mêmes attentes, voire plus, on interdit quantité de substances. La question transversale de notre recherche est donc la suivante : Pourquoi attendons-nous tant des sportifs, alors que nous-mêmes nous sommes incapables de fonctionner sans recourir à quelques substances (suppléments vitaminiques alimentaires, médicaments psychotropes, boissons énergisantes, etc ?.

Robitaille, Michèle

Le corps dans le contexte technoscientifique : de la redéfinition au remodelage de l'humain.
Laboratoire Cultures et Sociétés en Europe (UMR7043), Université Strasbourg 2 (Marc Bloch) et Méos, Faculté de pharmacie, Université de Montréal
Supervisée par David Le Breton
Bourse de financement : FQRSC novembre 2008-10

Description du projet: Michèle Robitaille travaille sur les représentations et pratiques du corps dans le contexte technoscientifique. Au cours de ses recherches doctorales elle s'est penchée sur le discours transhumaniste afin de dégager les représentations et normes inhérentes au projet d'optimisation des capacités humaines. Elle projette à présent d'effectuer des recherches sur les pratiques corporelles, soit sur l'ancrage de ces représentations.
 
Wamba, André

Transmission Mère-Enfant du VIH au Cameroun : l’influence du père sur l’observance aux traitements et à l’allaitement par la mère
Équipe de Recherche sur le Médicament comme Objet Social (MÉOS), Faculté de Pharmacie, Université de Montréal – Montréal, Canada

Dirigé par : Johanne Collin, Faculté de Pharmacie, Université de Montréal
Codirection de Vinh-Kim Nguyen, Département de Médecine Sociale Préventive, Faculté de Médecine, Université de Montréal
Bourses MÉOS
Année de dépôt : 2009

 
 

Suivez-nous / Follow us

Syndiquer le contenu