Le Médicament comme Objet Social

Laurence Monnais

Professeure agrégée, Co-chercheur du MéOS, Département d’histoire/ Centre d’Etudes de l’Asie de l’Est (CETASE), Université de Montréal

Laurence Monnais est professeure agrégée au département d’histoire et au Centre d’Études de l’Asie de l’Est de l’Université de Montréal. Son Ph. D. en histoire de l’Université Paris 7 (1997) portait sur l’histoire de la médecine en Indochine française (1860-1939). Elle est actuellement reconnue en tant que spécialiste de l’histoire coloniale et postcoloniale de la santé au Viêtnam et de l’histoire des pratiques de santé en Asie du Sud-est. Elle a développé une expertise dans le domaine des représentations du corps, de la maladie et du médicament dans une perspective à la fois historique et anthropologique. Sa programmation de recherche s’articule autour de la santé et des pratiques de santé vietnamiennes dans le cadre colonial et postcolonial (immigration au Canada) et propose un axe consacré spécifiquement au médicament. Dirigé par J. Collin, son post-doctorat a été consacré à une analyse de la diffusion des savoirs thérapeutiques à travers la presse médicale francophone (France, Québec, Vietnam, 1872-1939) (FCAR, 1998-2000). Chercheur-boursier des IRSC (2001-06) et détentrice de deux subventions ordinaires de recherche du CRSH (2002-05; 2006-09), elle a travaillé sur cet axe via deux projets principalement: l’un concerne la consommation médicamenteuse des immigrants vietnamiens au Canada; l’autre l’histoire du « cycle du médicament » au Vietnam durant la période coloniale. Depuis avril 2007 elle est la détentrice d’une Chaire de recherche du Canada (CRSH, niveau 2) sur le pluralisme en santé dont la programmation fait une large part à l’évolution moderne des pratiques de recours au médicament.
L. Monnais a créé des liens avec plusieurs institutions étrangères et internationales qui ont donné lieu à des collaborations et publications depuis plus de dix ans dont le Wellcome Institute for the History of Medicine, plusieurs unités de recherche CNRS. Elle est membre fondateur de HOMSEA (History of Medicine in Southeast Asia) organisant des colloques tous les deux ans (Siem Reap, Cambodge, 2006; Penang, Malaysia, 2008).Elle a reçu en 2000, deux prix littéraires pour son livre Médecine et colonisation paru en 1999 chez CNRS Editions. En 2003, elle a obtenu le prix Hilda-Neatby décerné annuellement au meilleur article en histoire des femmes par le Comité canadien d'histoire des femmes de la Société historique du Canada. Elle prépare actuellement deux livres qui touchent le médicament : une histoire du médicament au Viêt nam et, en co-édition, un état des lieux sur la médecine traditionnelle vietnamienne.

COORDONNÉES

Adresse civique :
CETASE
Université de Montréal
C.P. 6128, succ. Centre-ville
Montréal (Québec) H3C 3J7

TÉLÉPHONE AU TRAVAIL : 514-343-6544
TÉLÉCOPIEUR AU TRAVAIL : 514-343-7716
COURRIEL : laurence.monnais-rousselot@umontreal.ca

Principales publications traitant du médicament :

Monnais, L. (1999), Médecine et colonisation. L’aventure indochinoise, 1860-1939, Paris : CNRS Editions, 456 p.

Monnais, L. (2007), « Ordonnance coloniale, prescription médicale et changement social. L’offre et la demande en médicaments dans le Viêt nam de la première moitié du XXe siècle», Genèses. Sciences sociales et histoire, 69 : 26-48.

Blanc, M-E. & L. Monnais (2007), « Culture, immigration et santé. La consommation de médicaments chez les Vietnamiens de Montréal », Revue Européenne des Migrations Internationales, 23 (3) : 151-76.

Suivez-nous / Follow us

Syndiquer le contenu